header-secondaires
header-home
header-mobile-2
bouton-emission
Suivez-nous : Facebook Twitter Youtube Instagram 

Entre toi pis moi

Agro-Astuces

mes notes septembre

Dans le nord de l'Ontario, la pêche et la chasse sont excellentes. Je ne suis pas vraiment un gars de chasse et pêche mais ma gourmandise en a décidé autrement. Pour satisfaire aux exigences de mon estomac, je me fie aux leçons de Donald, mon ami et guide avec qui je suis allé chasser l'orignal à quelques 80 kilomètres au sud de Kapuskasing. Tout d'abord, la chasse au grand gibier est plus compliquée qu'on est porté à croire. Il ne suffit pas de se rendre dans le bois avec une carabine et tirer. Heureusement, une fois apprises, les stratégies de la chasse à l'orignal et de la chasse au chevreuil sont pareils, il s'agit simplement de changer d'habitat selon l'animal.


Appareil photo de chasse
L'été, Donald installe des appareils photos de chasse munis de détecteurs de mouvements afin de trouver les orignaux. Il ne place pas ça n'importe où, se concentrant sur des buches coupées situées près de cours d'eau, l'habitat préféré de l'orignal. Se promenant dans les chemins de terre en périphérie de Kapuskasing, il vérifie ses appareils photos, les déménage et reste attentif au moindre signe d'orignaux (traces, panaches perdus, etc.).

Affût (alias crow's nest)
L'avantage de l'affût c'est que le chasseur peut voir au loin et sa vue est non obstruée, ce qui lui permet l'accès total au gibier qui approche. Les orignaux et les chevreuils qui ne sont pas habitués aux prédateurs en hauteur ne s'en méfient pas.

Camouflage
Le camouflage n'est pas seulement une mode vestimentaire urbaine (en passant, vous n'êtes pas invisible à l'épicerie malgré votre chandail camouflage!). Il permet de se cacher du gibier. Comment? Apparemment les orignaux et les chevreuils se méfient de toute surface de couleur unie. C'est logique, la couleur unie n'existe pas dans une forêt. Donc, stratégie ancienne (et mode contemporaine contestable), le camouflage a le pouvoir de nous faire fondre dans la forêt comme un caméléon aux yeux de notre proie.

Appât
Un tas de pommes attire les chevreuils. Le bloc de sel attire l'orignal. Le pipi de femelle attire les mâles. L'idée c'est d'attirer le gibier, de lui donner quelques jours pour qu'il ne ressente pas de danger, et ensuite le tirer. Simple comme bye-bye.

VTT
Afin de se rendre au fond du bois où habite le gibier, le VTT s'avère très utile. Il nous permet de couvrir beaucoup de terrain pour surprendre le gibier. Le VTT permet aussi de partir en mission de reconnaissance de signes d'activités animales. Une fois le gibier abattu, un treuil
et un VTT évitent le besoin de trainer la carcasse sur ses épaules comme un homme des cavernes.

Boucherie
La viande doit faisander quelques jours au froid et à l'abri des mouches. Certains bouchers ont des chambres froides et peuvent être embauchés, mais avec un garage, rien n'empêche un individu de tout faire soi-même. Il y a plusieurs vidéos et articles sur l'internet qui enseignent les techniques d'abattoir et de boucherie. Peu importe le choix, il est important en guise de respect à l'animal tué, de conserver et d'utiliser les abats. Donner ça aux renards et aux corneilles, c'est du gaspillage.

Qui est Pat?

Pat
Je suis amateur fermier, gourmet autodidacte, locavore avec un penchant pour l'absurde et depuis peu, Agrofou ! Mon défi : subvenir aux besoins alimentaires de ma petite famille tout en restant fidèle à mes principes. J'me lance !

Ligne du Temps

La chronologie de l’aventure de Patrick en un coup d’œil !  Bonne découverte !

ligne-du-temps
» Naviguez la ligne du temps

La communauté #AGROFOLIE

Partagez vos expériences et vos aventures avec la communauté Web d'Agrofolie en utilisant le mot-clic #AGROFOLIE dans les réseaux sociaux!
Suivez-nous : Facebook Twitter Youtube Instagram Vine

Instagram

Patrick Thibeault vit le rêve de plusieurs qui désirent cultiver leurs propres aliments; il se lance dans une expérience d'autosuffisance alimentaire. Comme Patrick n'est pas agriculteur et n'a jamais pratiqué l'élevage, il a recours à des gens connaissant qui le guide dans ses essais et erreurs. La série documentaire Agrofolie le suit dans son aventure.
Agrofolie, c'est prendre la clé des champs et se mériter une liberté avec un dur labeur.

Nous joindre

Les Productions MOZUS
45 Norwood, Moncton, NB
Canada E1C 6L8
506-382-1116
agrofolie@mozus.ca
www.mozus.ca
logo fmc logo unis logo mozus