header-secondaires
header-home
header-mobile-2
bouton-emission
Suivez-nous : Facebook Twitter Youtube Instagram 

Entre toi pis moi

Agro-Astuces

episode5 poutine
Avant d'entreprendre cette recette, sachez que faire une poutine ça prend du temps. Selon Micheal Pollan, «Mangez toute la malbouffe que vous voulez, tant que vous l'apprêtez vous-même» écrit de (©Les règles d'une saine alimentation, 2009).

Tout d'abord, les frites. «Bof! Des frites,» vous dites. «Elles sont tellement omniprésentes qu'elles ne peuvent pas être si difficiles à faire». C'est faux! Prévoir friteuse et suffisamment d'huile pour la remplir. Couper les patates, rincer et immerger à l'eau froide au réfrigérateur pour quelques heures.

Ensuite, les blanchir : égoutter les frites et bien les sécher. Préparer votre friteuse ou votre casserole d'huile - soyez munis d'un thermomètre - l'huile doit être à 150 degrés Celsius; trop froide et vos frites seront graisseuses; trop chaude et vos frites bruleront. Faire cuire les frites jusqu'à ce qu'elles soient molles mais sans couleur. Sortir et égoutter sur serviettes en papier. Les casse-croûtes préparent les frites ainsi en début de journée pour qu'elles puissent ensuite être cuites rapidement. Préparer vos frites jusqu'à une journée d'avance et les garder au réfrigérateur.

Toujours intéressé? Ok. Prochaine étape : sauce. Commencer par enlever ailes, pattes et dos des pigeons à chair achetés (ou élevés, c'est selon!); les poitrines seront utilisées dans quelques minutes. Placer les morceaux de pigeon dans une casserole avec une touche de beurre et faire brunir. Enlever ceux-ci et faire revenir une poignée de carottes et d'oignons de votre jardin ou de votre marché de fermier local. Déglacer votre casserole avec quelques gouttes de shiraz, un pinot noir, ou votre propre vin. Retourner les morceaux de pigeon bruni à la casserole, y rajouter assez d'eau pour tout recouvrir. Ajouter une bonne pincée de mélange d'épices de la forêt acadienne (voir épisode 3) ou une pincée de thym et de romarin. Faire mijoter à feu moyen de 30-45 minutes et filtrer le bouillon pour enlever la viande et les légumes.

Dans une casserole, préparer un roux. Faire fondre une touche de beurre et ajouter un peu de farine. Cuire jusqu'à ce que la farine ne soit plus granuleuse. Une louche ou deux à la fois, ajouter du bouillon et fouetter. Si vous mettez tout le bouillon d'un coup vous allez avoir des boulettes de farine dans votre sauce. Assaisonner avec sel, poivre et épices au gout. Garder au chaud.

Préchauffer le four à 180 degrés Celsius et faire chauffer une poêle en fonte. Assaisonner les poitrines qui ont toujours la peau et les os avec sel et poivre. Faire brunir dans la poêle chaude 3-4 minutes par poitrine. Tourner pour que les os reposent dans la poêle. Placer la poêle dans le four de 13-15 minutes. Une fois cuites, sortir du four et couvrir d'aluminium.

Pendant que les poitrines reposent, terminer la cuisson des frites. La friteuse doit être à 200 degrés Celsius. Frire les frites blanchies jusqu'à dorées. Retirer de la friteuse, égoutter sur serviettes en papier et saler en tournant.

Pour assembler : d'abord mettre les frites, ensuite les crottes de fromages et puis la sauce. Retirer les poitrines de l'os, les trancher et les placer sur la poutine. Déguster!

MOI - C'était long, hein?
TOI - Oui.
MOI - Mais c'était bon?
TOI - Oh que oui!
MOI - Tu ferais ça à tous les jours?
TOI - Bien non, voyons.
MOI - Voilà la morale de cette recette.
TOI - Une recette avec une morale? C'est con ça.

Les Ingrédients
carottesfromagejuliennesoignonspigeon

Cuisine du terroir

Bien que j’ai utilisé du pigeon pour cette recette, la viande de gibier à plumes serait tout aussi bonne, c’est à dire la perdrix, le faisant, le canard sauvage, la bernache du Canada, la bécasse, la grande oie des neiges…

Ma devise

Partagez vos expériences et vos recettes sur le Web!

Instagram
#agrofolie


Twitter
#Agrofolie

La communauté #AGROFOLIE

Partagez vos expériences et vos aventures avec la communauté Web d'Agrofolie en utilisant le mot-clic #AGROFOLIE dans les réseaux sociaux!
Suivez-nous : Facebook Twitter Youtube Instagram Vine

Instagram

Patrick Thibeault vit le rêve de plusieurs qui désirent cultiver leurs propres aliments; il se lance dans une expérience d'autosuffisance alimentaire. Comme Patrick n'est pas agriculteur et n'a jamais pratiqué l'élevage, il a recours à des gens connaissant qui le guide dans ses essais et erreurs. La série documentaire Agrofolie le suit dans son aventure.
Agrofolie, c'est prendre la clé des champs et se mériter une liberté avec un dur labeur.

Nous joindre

Les Productions MOZUS
45 Norwood, Moncton, NB
Canada E1C 6L8
506-382-1116
agrofolie@mozus.ca
www.mozus.ca
logo fmc logo unis logo mozus